Spleen – Evereve

Sur l’esprit gemissant en proieaux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

Quand la terre est changee en un cachot humide,
Ou l’Esperance, comme une chauve-souris,
S’en va battant les murs de son aile timide
Et ce cognantla tete a des plafonds pourris;

Quand la pluie etalant ses immenses trainees
D’une vaste prison imite les barreaux,
Et qu’un peuplemuet d’infames araignees
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout a coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent a geindre opiniatrement.


Lyric Spleen – Evereve